La Consoude

 

Symphytum officinalis Boraginacées

 

 

 

 

Après l’ortie, un intérêt particulier pour la Consoude. Elle sert à tant de choses, et est peu exigeante !  La consoude est utilisée depuis la nuit des temps. On en a retrouvé la trace dans la nourriture de l'Homme des cavernes.  Elle est tombée en désuétude, mais a reconnu un renouveau dans les pays anglo-saxons dès le XIXe  Siècle.

LA CONSOUDE : Est  un excellent fertilisant  pour toutes les plantes à fleurs et fruits.   On s’en servira donc pour fertiliser les terrains et booster la défense des plantes. Elle améliorera la tubérisation des légumes racines. On utilisera pour cela du   "Purin de consoude" dilué 5% pour pulvériser sur les feuilles, à 10% pour arroser au pied. Comme pour le purin d'ortie, il faut 1Kg de feuilles de consoude hachées pour 10 litres d'eau de pluie (non calcaire). Laisser macérer 10 à 15    jours, selon le temps, en remuant tous les deux jours. Lorsque le jus obtenu ne fait plus de bulles (la fermentation est terminée), le passer afin d'en retirer les feuilles. Le mettre en bouteilles dans un endroit  au noir pour augmenter sa conservation.

 

La consoude va chercher loin ses éléments nutritifs. Sa racine une fois installée, plonge à 1,50 m et même 2 m de profondeur ! Aucune plante herbacée ne va si loin. Une fois bien installée (au bout de 2 ou 3 ans) elle ne craint plus rien, mais avant il faut veiller à ce qu’elle ait un arrosage suffisant, lui apporter de l’azote sous forme de purin d’ortie et désherber autour d’elle. Elle aime les terres profondes du fait du développement de ses racines. Elle fait un excellent engrais, riche en potasse, donc très complémentaire avec l’ortie qui, elle, est riche en azote. 

Lorsque l’on fait des plantations, couper en morceaux quelques feuilles d’ortie et une ou deux de consoude et les mettre directement au fond du trou de plantation. Reprise garantie de la plante !  La consoude est particulièrement riche:     

     -  en Potasse (adaptée pour la fertilisation des pommes de terre).  Elle apporte aussi plusieurs oligo-éléments ( magnésium, cuivre, calcium, zinc, manganèse)

      - en Bore (essentiel pour la floraison). La consoude sera donc utilisée pour les concombres,  courgettes, cornichons,  courges, melons, potirons) et bien sûr tomates, poivrons etc.   

       - en Allantoïne qui favorise le développement cellulaire, (très utilisé en cosmétique comme antirides). C'est un excellent cicatrisant pour les plantes ayant souffert lors de sa trans-plantation. 

Eviter la consoude pour: salades, épinards, bref tout ce qui est légumes à feuilles car ils risqueraient de monter en graines. 

"Décoction de consoude" Pour ce faire il faut 100 gr de feuilles fraîches pour 1 litre d'eau. Laisser reposer une journée puis porter à ébullition pendant 20 mn. Laisser refroidir  et filtrer. Pulvériser à 5% sur les plantes en manque d'azote ou de potasse. Elles seront revigorées. 

"Le concentré de consoude"  est différent de la fabrication du purin. Mais le principe et l'utilisation sont semblables. Il faut un grand bidon en plastique (ou une poubelle) percé d'un trou au fond dans lequel on positionne un robinet. Dans ce bidon on encastre un deuxième bidon dont le fond sera perforé de plusieurs trous. On entasse des feuilles de consoude sur plusieurs centimètres. Couvrir pour éviter l'évaporation. On laisse ainsi les feuilles se décomposer sans ajouter d'eau ni de poids dessus. Les feuilles décomposées donneront un jus de consoude. Il suffira de rajouter au fur et à mesure des besoins des feuilles de consoude dessus. Le jus ainsi formé pourra être soutiré par le robinet.

A diluer: 1 litre pour 40 litres d'eau.