Résultat de recherche d'images pour "photo de panier de légumes"

brass’compost

 

REALISER SON

COMPOST

LE COMPOST,

 RETOUR A LA

NATURE

 

* Qu’est-ce que le compostage? C’est ce que fait la nature depuis la nuit  des temps, dans la forêt tout particulièrement.

Le compostage est un processus biologique de conversion et de valorisation des matières organiques en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à du terreau, riche en composés humiques c’est le COMPOST.

 

* Où mettre le composteur? A l’abri du vent, sur un sol plat et désherbé (sans désherbant), à même le sol afin de faciliter la remontée des vers de terre ainsi que des insectes et des micro-organismes.

* Qu’y met-on dedans? Commencer par y déposer au fond de petites branches fines et des tiges de fleurs fanées. Il faut savoir varier les déchets par des couches successives: épluchures de légumes, de fruits, marc de café, tontes de gazon, les feuilles mortes mais non malades, ainsi que la taille des haies (non résineux) et les résidus de jardins non malades.

            Penser à ajouter de temps à autre de petites quantités de branchage ou de broyat (BRF), de copeaux de bois non traités ou du carton (sans encre) afin d’apporter un peu de carbone au compost.

* Pour une décomposition rapide, il faut de l’air et de l’eau (pas trop quand même). Chaque mois, il faut brasser le compost afin de l’aérer et ensuite le mouiller d’eau ou de reste de purin d’ortie par exemple.

            Pour le brassage du compost, un outil bien simple et peu onéreux existe. Il s’agit du « brass’compost » tout simplement. Voir photo ci-dessus.


                                                          

* Comment utiliser le compost ainsi réalisé?

Souvent, le compost est enfoui par bêchage, ce qui est une erreur, car la faune du sol et les bactéries ont besoin d’oxygène pour la transformation de ce compost. Le mieux est de déposer le compost sur le sol entre les rangs de légumes ou aux pieds des arbres et griffer légèrement le sol avec un croc.

* A quelle période doit-on amender le sol en compost?

L’automne et le printemps sont les périodes idéales pour épandre le compost. Ce sont à ces périodes que les vers de terre sont les plus actifs et auront vite fait d’enfouir le compost et de le transformer en humus.

* Quelle quantité doit-on épandre?

Cela dépend de la nature du terrain. Lorsque le terrain a été retourné lors de travaux (construction par exemple), la terre d’origine a été mélangée à la terre jaune du dessous. Dans ce cas, les besoins sont plus importants pour augmenter le taux de matières organiques de l’ordre de 10Kg par m²  par an pendant plusieurs années.

Apport nul: les plantes grasses et légumes peu gourmands en matière organique tel que: oignons, ail, radis, navets, mâche, etc..

Apport moyen de 1 à 3 kg  au m²/an : les rosiers (en hiver et printemps). La plupart des fleurs, les arbres fruitiers et les légumes demandant une terre dite «pauvre » comme les betteraves, carottes, bettes, haricots, laitues ou pois…

Apport important, de 3 à 5 kg au m²/an: les petits fruits tels que: cassis, framboisiers et fraisiers (très demandeurs), les légumes très friands tels que: artichauts, aubergines, choux, courgettes, épinards, poireaux, pommes de terre, potirons, tomates….. 

 

LE PAILLAGE

COMPLEMENT DU

COMPOST

 

* Quels sont les bienfaits du paillage?  Le paillage:

            - protège le sol des aléas climatiques et évite ainsi le phénomène de battance (tassement de la terre sous l’action de la pluie) des sols argileux. Ça évite donc la formation d’une croûte imperméable en surface qui empêcherait l’eau des prochaines pluies ou arrosages de s’infiltrer.

            - En été, il limite l’évaporation de l’eau et assure l’économie de plusieurs arrosages.

            - En hiver, il protège le sol des petites gelées et ainsi les vers de terre s’enfouissent un peu moins profondément.

       - Évite les herbes indésirables et facilite le désherbage donc pas besoin d’utiliser des désherbants chimiques.

            - Améliore la structure du sol en devenant par décomposition, humus.

* Comment mettre en œuvre le paillage?

            - Tout d’abord, le terrain doit être parfaitement désherbé. Le paillage n’est pas un désherbant mais il ralentit la pousse des herbes indésirables.

            - Épandre le paillis en couche de 7cm environ. Pour les jeunes plants ne mettre que 3/4cm et rajouter le reste après quelques semaines. Attention! Ne pas recouvrir le collet des plans.

            - Selon la culture, choisir

                 a) un paillage léger et de décomposition rapide (paille de céréales, fougères, tonte de pelouse…).

                b) Les copeaux de bois (écorces de pin par exemple comme désherbant), broyat de taille de jardin sont plus longs à se décomposer.

 

 

            NE JAMAIS PAILLER UN SOL GELÉ.