Résultat de recherche d'images pour "photo de panier de légumes"

 

 

 

Le Purin d’Ortie

Fabrication et Utilisation

Le purin d'ortie (ou extrait fermenté) est un excellent engrais pour le potager et un répulsif contre les parasites (pucerons et acariens) car il fortifie les plantes et leurs défenses naturelles.

FABRICATION:    

 1) Ramassage -  De préférence au printemps. On peut utiliser les orties en fleurs, mais pas montées à graines.  Couper grossièrement feuilles et tiges pour faciliter la fermentation et la filtration. 

2) Fermentation -  1Kg d’orties fraîches dans 10 litres d’eau de pluie, dans un récipient non métallique. Couvrir avec un matériau laissant passer l’air. Mettre à l’ombre et à l’abri de la pluie.  Agiter quotidiennement.  Quand le purin ne produit plus de petites bulles, il est prêt. La durée de la fermentation varie avec la température. Compter environ:   - 5 à 6 jours à 30°   - 14 jours à 20°   - 21 jours à 5°

  3) Filtration et stockage -   Filtrer, recycler les déchets au composteur (excellent activateur de compost). Conserver le purin (éventuellement plusieurs mois) dans un bidon plastique ou des bouteilles en verre, à l’abri de la chaleur et de la lumière. Laisser le moins d’air possible en contact avec le purin.

UTILISATION :

En arrosage, en pulvérisation ou en trempage. NE JAMAIS UTILISER LE PURIN PUR, le diluer avec de l’eau de pluie. Dilution à 5% en pulvérisation pour fortifier les plantes.   À 10% en arrosage tous les 15 jours minimum pour fertiliser.   À 20% pour trempage avant plantation.

FERTILISANT:

Essentiellement riche en azote, il agit sur la croissance des végétaux. Egalement riche en potassium, il aide au développement des fruits et des tubercules.

STIMULANT:  Il joue sur la précocité des végétaux et stimule leurs défenses. 

ANTICHLOROSE FERRIQUE: Riche en fer, il peut être pulvérisé sur les feuilles (à 5%). Cependant, c’est un moyen de lutte temporaire.  

REMARQUES:  

- Le purin d’ortie est déconseillé sur les feuilles de solanées (tomates, pommes de terre). Arroser au pied. 

- Ce n’est pas un traitement curatif contre les maladies, mais un traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes. 

- On peut combiner avec le purin de consoude (même processus de fabrication). Ce dernier a un meilleur effet sur la floraison (bore) et la fructification (phosphore). Il est également riche en potassium.

-Dans ce dernier cas, commencer par le purin d’ortie puis passer au purin de consoude.  Contre les pucerons et les acariens, on peut également utiliser une macération d’orties (fabrication qui dure de 12 à 72h).

  L'Ortie est certainement la plante la plus prisée en purin. Mais  d'autres peuvent être utilisées avec intérêt. La préparation et l'utilisation sont les mêmes que pour le purin d'ortie

AUTRES PURINS 

LE PURIN DE CONSOUDE

 -  C'est un complément intéressant à celui de l'ortie. Il contient moins d'azote mais plus de potasse et favorise donc la floraison et la fructification. Il s'utilise en alternance avec celui de l'ortie (certains l'utilisent même en mélange).  Il a également une action répulsive contre les pucerons.   

 

                          LE PURIN DE PRÊLE

-  En préventif, il renforce la résistance aux maladies cryptogamiques (mildiou, oïdium, rouille, cloque, moniliose, tavelure, fonte des semis). 

   

             LE PURIN DE FOUGÈRE AIGLE

 -  Son efficacité semble réelle mais non immédiate. Les effets significatifs se manifestent 5 à 10 jours après la pulvérisation. Il peut être parfois nécessaire de renouveler le traitement.  On peut ainsi traiter les pucerons noirs, verts, cendrés, lanigères, rencontrés sur le chou,  la fève, le haricot, le rosier, le pommier, le prunier, le cerisier, le pêcher.